Nous contacter

 

INFOS

AFFILIATIONS

UTILITIES

EVENTS

KYOKUSHIN

WEB

 

 

 

"Osu !"

Lorsque deux pratiquants Kyokushin se croisent ou vont travailler ensemble, ils se courbent légèrement l'un vers l'autre et ponctuent cette marque de respect mutuel d'un 'Osu !' sonore.

Cette forme de salut est aussi utilisée à titre d'approbation déférente à chaque fois qu'un instructeur donne une indication ou un commandement. Ce terme et ce rituel existent aussi dans d'autres styles de karaté, mais souvent sans que le pratiquant ne sache ou ne comprenne la signification profonde de cette symbolique dont il existe plusieurs interprétations.

Signification sociale courante

Dans la vie courante, 'Osu !' peut être considéré comme la contraction de 'Ohayo Gosaimasu' qui signifie 'Bonjour' ou de 'Onegai Shimasu' qui signifie 'Je vous prie'. Il s'agit alors d'une simple marque de politesse. Mais il faut savoir que dans la tradition sociale japonaise, 'Osu !' a une connotation péjorative, car c'est un mot principalement utilisé au sein des milieux mafieux par les Yakuza dans une seconde signification, celle justement utilisée dans les Arts martiaux.

Signification martiale

'Osu' est considéré dans les Arts martiaux et tout particulièrement en Kyokushin comme la contraction de 'Oshi Shinobu' - 'Toujours persévérer à faire face !'.

  • 'Oshi' signifie 'Persévérer',

  • 'Shinobu' signifie 'poussée' dans le sens de faire face à une adversité.

L'Esprit du 'Osu'

Prononcer un 'Osu' sans l'accompagner dans son esprit et dans son cœur de sa signification profonde est similaire à offrir une coquille de noix vide. 'Osu' doit être accompagné de la volonté profonde de deux maximes :

  • "Je vais faire de mon mieux !"

  • "Je n'abandonnerai jamais !" -  le fameux "Never give up!" des anglophones.

Cette marque de respect martial doit être présente à l'esprit du pratiquant à chaque fois qu'il prononce le mot 'Osu' comme un signe de détermination et de persévérance.

On retrouve cette notion de volonté inébranlable dans une autre expression chère à Sosai qui rappelle ses années d'ascèse dans les monts Kiyosumi et qui signifie 'trois ans sur un roc' :

  • "Ishi no ue ni san nen"

Dans son enseignement, Sosai Oyama rappelait constamment 'Osu no Seishin', l'esprit du 'Osu' ! Il insistait pour que chaque 'Osu' prononcé soit vécu ainsi, précisant que toute forme de pratique en Kyokushin commence et se termine toujours par un salut, mais se pratique avec la volonté d'aller toujours plus loin. C'est dans cette idée que la rigueur des Kihon, des entraînements de résistance mentale, des combats, est une 'voie' pour apprendre à ne jamais baisser les bras face aux aléas de la vie.

Pratiquer avec l'esprit du 'Osu'

En pratique dans un Dojo, cela signifie que lorsque l'on affronte un partenaire, il ne doit jamais être question d'être 'plus fort que lui' à la fin de l'exercice ou du combat, mais avant tout d'être 'plus fort que l'on était soi-même au début de l'exercice' : c'est là toute la sagesse de l'enseignement du Kyokushin qui guidera le pratiquant dans sa progression permanente avec "l'Esprit du 'Osu' - "Je vais faire de mon mieux !"