Nous contacter

 

INFOS

AFFILIATIONS

UTILITIES

EVENTS

KYOKUSHIN

WEB

 

 

L'Histoire du Karaté Kyokushinkai

 Ultime   Vérité    École  Maison

La maison de "l'école de l'ultime vérité"

Kyokushin World Federation : Organisation représentant officiellement le Kyokushin dans le Monde. Sous la présidence de Shihan Loek Hollander (9e dan - Hollande)

F.K.O.K. France Karaté Organisation Kyokushin : Organisation représentant officiellement le Kyokushin en France. Sous la Présidence de Sensei Alexis Fréchin et la direction internationale de  Shihan Bertrand Kron (Country Representative).
Voir aussi Renseignements pratiques


Sosai Masutatsu Oyama

Si le Kyokushin a été l'œuvre d'un seul homme tout au long de la vie de son fondateur (Sosai) Maître Masutatsu Oyama, il a subit après le décès de ce dernier de nombreuses dérives. Des organisations plus ou moins importantes se livrent bataille (juridique) pour le droit à l'appellation "Kyokushinkai", mais aussi de nouveaux styles souvent très proche de l'origine, qui apparaissent avec des appellations diverses.

Plutôt qu'un long historique difficile à établir avec certitude, on peut, sauf omission ou erreur bien involontaire, résumer la situation de la manière suivante :

Les principaux groupes privés sont d'obédience japonaise, mais il existe aussi quelques organisations sérieuses dirigées par des 'non japonais'. Citons en tête de liste les groupes japonais de Kancho Midori (Shinkyokushin), Kancho Royama (Kyokushinkan), Kancho Matsui (Kyokushinkai), celui de Kuristina Oyama, la fille de Sosai (IKO Sosai). On peut compter aussi les groupes apparentés des Japonais Ishii (Seidokaikan et K-1), Nakamura (Seido Juku), Ninomiya (Enshinkaikan), Soeno (Shidokan), Sugihara (Byakurenkai), Azuma (Daido Juku), Ashihara (NIKO), Kurosaki (Shin Kakuto Jutsu), Shigeru Ôyama (World Ôyama), Tezuka ou Matsushima.

En Europe Shihan Steve Arneil (IFK) et Shihan Jon Bluming (IBK) se sont aussi fait une place dans le paysage Kyokushin international, même si leur couverture d'influence ne dépasse guère les frontières continentales.

Deux Fédérations Kyokushin se sont constitués, FKOK étant actuellement la seul fonctionnant selon un réel mode démocratique.

On pourrait rajouter d'autres organisations japonaises ou non, de moindre importance, qui parfois ne comportent qu'un seul Dojo, mais qui portent à plus de soixante les groupes ayant officialisé leur existence. Il est un peu difficile de savoir la véritable place de chacun car bien évidemment tout le monde entend tirer la couverture à soi. Aux dires des intéressés, ils connaissent tous une croissance exceptionnelle. La vérité est ailleurs mais elle est surtout très mouvante, certains Dojo s'étant fait une spécialité de changer d'allégeance aussi souvent que leurs leaders parviennent à obtenir un nouveau grade en échange de leur affiliation. Dans le même ordre d'idée, deux groupes au moins se sont fait la réputation de décerner, voir même de proposer des grades avec une facilité déconcertante, allant jusqu'à des progressions de plusieurs niveaux sans même enfiler un Dogi. Quant à consulter les sites Internet pour en savoir plus, cela relève de l'utopie car il est difficile de faire la différence entre une page d'information fiable et une autre où figurent des Dojo qui ont cessé d'exister depuis bien longtemps. Il est à noter d'ailleurs que ce ne sont pas obligatoirement les plus médiatisés et les plus virulents sur ce plan qui sont les plus importants en nombre de membres dans le monde.

Confédération

Il faut enfin ajouter depuis 2011 un regroupement d'organisations autonomes, le premier dans l'histoire du Kyokushin. La Kyokushin World Union (KWU) est à mettre à l'initiative du ministre russe Shihan Yuri Trutnev, qui est par ailleurs l'un des leaders du Kyokushin soviétique avec Shihan Serguei Suvorov.

Proche conseiller du Président Vladimir Poutine, Shihan Trutnev jouit d'une influence politique et d'un soutien financier propres à lui ouvrir de nombreuses portes.

L'idée maîtresse de KWU est de regrouper des organisations majeures sous la direction d'un comité administratif et technique constitué à parité de leaders des groupes membres, tout en laissant au sein de l'Union une liberté totale de fonctionnement intrinsèque à chacune des organisations. Si toutes les organisations principales ont été invitées à adhérer à cette Union, seules celles de Loek Hollander, Hatsuo Royama et Steve Arneil ont répondu favorablement dans un premier temps.

Les grandes dates de la vie de Maître Oyama et du Kyokushin

1923 - Naissance de Maître Oyama
1947 - Premier Championnat national du Japon
1948 - Masutatsu Oyama s'isole 16 mois dans la montagne pour pratiquer et méditer
1952 - Tournée de 11 mois de démonstrations et de défis aux USA
1953 - Premier combat contre un taureau (Chicago)
1954 - Premier Dojo à Tokyo
1958 - Edition du livre 'What's Karate ?'
1960 - Déjà 72 Branch-Chiefs à travers le Monde
1964 - Ouverture du Honbu Dojo et création de l'I.K.O.
1969 - Premier Championnat national du Japon toutes catégories ('All Japan')
1975 - Premier Championnat du Monde toutes catégories avec 36 pays présents. Victoire de Katsuaki Sato
1979 - Démonstration URSS
1979 – 2e Championnat du Monde toutes catégories avec 40 pays présents. Victoire de Makoto Nakamura
1983 - Démonstration sur le porte-avion 'Jeanne D'Arc'
1983 - Premier Championnat en Hongrie
1983 – 3e Championnat du Monde toutes catégories avec 52 pays présents. Victoire de Makoto Nakamura
1987 – 4e Championnat du Monde toutes catégories avec 60 pays présents. Victoire de Shokei Matsui
1986 - Le Kyokushin
ouvre des Dojos dans tout le Japon et devient le premier style pratiqué dans le Monde
1991 – 5e Championnat du Monde toutes catégories avec 75 pays présents. Victoire de Kenji Midori
1994 - Décès de Maître Oyama, nomination de Shokei Matsui par décision testamentaire au poste de Kancho
1995 - 6e Championnat du Monde (85 pays, 168 combattants – 25 000 spectateurs). Victoire de Kenji Yamaki
1996 - Premier Championnat du Monde féminin à frappe réelle –(115 combattantes)
1997 - Premier Championnat du Monde par catégories de poids
1998 - Première Coupe du Monde par équipes à Paris
1999 - 7e Championnat du Monde (92 pays, 192 combattants – 45 000 spectateurs). Victoire de Francisco Filho

Historique

Le Kyokushin a été créé part Maître Masutatsu Oyama qui a suivi l'enseignement des plus grands parmi lesquels Ô Sensei Funakoshi Gichin. Le style Japonais (Gojû Ryu et Shotokan) lui inspire les techniques de poing, le travail respiratoire, les mouvements linéaires ; les formes circulaires viennent du Taikiken de Maître Kenichi Sawai, mais il a aussi puisé dans les arts martiaux Chinois et Coréens anciens avant de faire sa propre synthèse basée sur ses recherches et sensations personnelles.


Maître Kenichi Sawai (Taikiken)

Au Japon, puis à travers le monde, Masutatsu Oyama a su faire connaître le Kyokushin avec de nombreux ouvrages. Maître Oyama est devenu de son vivant une véritable légende. Il a créé un style qui a la réputation d'être la forme "dure" du Karaté do. Les combats se déroulent avec contact et frappe réelle. La casse et l'endurance servent aux élèves à se tester ; kihon et kata restant bien évidement les outils de base du pratiquant.

Actuellement, le Kyokushin représente au Japon la plus grosse école de Karaté do et compte (toutes organisations confondues) plus de douze millions de pratiquants sur les cinq continents (150 pays affiliés).
Maître Oyama est mort en avril 1994 à l'âge de 73 ans.

A suivre…